Bien assis sur son vtt


La plupart des douleurs des vététistes sont dues à une mauvaise position sur le vélo ou bien à un vélo mal adapté.  Évidemment ceux qui ont des problèmes médicaux ( sciatiques?) ne sont pas forcément concernés mais la plupart des vététistes apprécient un tout-suspendu après beaucoup d'années de rigide.
ATTENTION, il n'y a pas 1 bonne position :votre position évoluera suivant vos progrès et votre pratique.
I l faut garder à l'esprit que le poids du corps doit être idéalement réparti entre les mains et le fessier.
 
La hauteur de selle 
L'idéal est que , assis sur la selle et le TALON sur la pédale, jambe parallèle au tube de selle, vous ayez la jambe tendue. Si votre selle est trop basse, vous aurez mal aux cuisses  (muscle supérieur). Si elle est trop haute, vous aurez mal derrière le genou. 
Avec le temps ou si vous vous tournez vers la compétition, vous pourrez  tenter de monter légèrement (quelques millimètres) votre tige de selle.
Demandez à un copain de vous observer de derrière, vous ne devez pas vous balancer à droite et à gauche en pédalant.
Pensez à régler son inclinaison: sauf pour les vtt de descente, une selle doit être HORIZONTALE.
 
Le recul  de selle
Suivant la longueur de votre cadre et de la potence, la selle doit aussi être bien placée. Déjà les rails de la selle permettent de jouer sur 3 cm. Attention à ne pas reculer la selle au maximum, cela fait bras de levier sur les rails entraînant des grincement et surtout risque de torsion ou casse des rails ou tige de selle. En position, les fesses doivent être bien calées sur la partie la plus large ou même légèrement en avant .
La plupart des tiges de selle offrent 2,5 cm de recul mais certaines tiges sont sans recul, cela favorise la vélocité et facilite l'effort dans les montées.
Pour avoir le bon recul de selle, il faut que, les pédales à l'horizontale, l'avant du genou soit environ à la verticale de l'axe de la pédale
 
Le guidon
La hauteur du poste de pilotage joue un rôle important dans le confort et la maîtrise de votre monture.  Une position trop basse fatigue les bras et la nuque (on relève trop la tête pour voir devant)
_ largeur du cintre:  environ 60 cm, un peu moins pour la course XC (largeur des épaules) et un peu plus pour les pratiques plus engagées comme l'enduro. En effet, un cintre plus large donne un meilleur contrôle dans les passages où on se fait secouer. Cela offre aussi un meilleur travail de la cage thoracique.
_ Hauteur du cintre: cela est assez personnel et dépend de votre pratique. En pratique rando ou rando sportive, les mains devraient être entre 0 et 3 cm PLUS BAS que la selle. Pour la compétition, elle sera au moins 5 cm plus bas.  On peut jouer avec les entretoises sous la potence pour relever ou abaisser le cintre.
Pour augmenter le confort  ou pour une pratique plus descendante, on pourra surélever légèrement les mains, cela donne un vélo plus léger de l'avant donc plus maniable mais en contrepartie on perd en efficacité dans les  côtes.
Cintre relevé, semi-relevé ou plat, à vous de voir /essayer lequel vous donnera la bonne hauteur. 
Attention: plus le cintre est relevé et plus il est lourd... A l'heure actuelle, les cintres semi-relevés ont la préférence.  SI vous avez mal aux poignets, il faut envisager d'orienter/ changer votre cintre pour avoir les poignets moins cassés.
Orienter ses manettes/leviers de frein
Si vous avez des douleurs aux poignets, vérifiez que vos poignets ne sont pas cassés, c'est à dire qu'ils doivent rester dans le prolongement des bras. Sinon, dévissez et orientez les leviers correctement. Si vous avez des freins à disques, je vous conseille de les placer à 2 cm des poignées (freinage à 1 ou 2 doigts), tout en gardant accessible le changement de vitesse avec votre pouce/index.
 
La potence
Mal aux bras, au cou ou aux  mains? Peut-être faut-il aussi adapter votre potence.
Attention, phase critique! Elle influence sur la hauteur du poste de pilotage suivant son inclinaison  et le déport sur l'avant suivant sa longueur. 
_ l'inclinaison: plus elle a d'angle, et plus vous relèverez votre guidon pour améliorer le confort. En général, l'angle est de 5 à 10 °.
_la longueur:   Peut-être l'élément le plus important. En effet suivant la longueur du tube supérieur du cadre, on peut avoir besoin de rapprocher ou éloigner le cintre. En rando sport, une 100 mm est un bon compromis mais suivant le cadre et votre anatomie il faudra l'adapter. L'idéal est que le bras et le buste fassent un angle de 45°, mais bien sûr il faut essayer sur une vraie sortie pour juger.
Un sportif prendra une potence plus longue avec un buste plus couché pour favoriser la vélocité (vitesse) , les relances et l'aérodynamisme mais au détriment du confort et de la maîtrise du vtt dans les descentes pentues: il se fera plus secouer et l'OTB arrivera plus vite sur les freinages de l'avant.
Problème: en raccourcissant ou relevant la potence vous risquez d'avoir un vélo qui lève trop dans les montées, tout  doit s'équilibrer...
 
Les pédales automatiques
Si vous avez mal aux genoux et que la selle est à la bonne hauteur, peut-être faut-il régler les cales de vos pédales.
En effet rares sont les personnes qui ont les pieds naturellement droits et bien à plats.  Avec les cales qui obligent le pied à être à plat, cela donne des jambes tordues  et les genoux ne travaillent pas dans l'axe, d'où douleurs!
Asseyez vous sur une table et laissez pendre vos pieds, vous verrez qu'ils ont tendance à rentrer à l'intérieur ou au contraire à s'écarter (pieds en canard). Il faut régler ses cales pour respecter cette position naturelle.
Deuxième problème plus délicat, la supination ou pronation de la plante des pieds. Vous avez peut-être remarqué que vos chaussures ne s'usaient pas symétriquement, le talon est plus usé côté extérieur par exemple. Il faudrait pouvoir surélever la cale du coté où le pied remonte pour, une fois de plus, avoir une position non contrariée. Si vous avez les genoux qui frottent le cadre, il faut surélever la cale coté cadre et si les genoux sont très écartés du cadre , ce sera le contraire.
pied gauche       
Pas évident par contre de remédier à ce problème avec les chaussures et cales classiques. Essayez dans un premier temps de rajouter une épaisseur sous la cale du côté idoine. Il existe sinon chez Le Wedgedes cales plastiques adaptées (Greg Lemond en est l'initiateur)
 Certains fabricants de chaussures (Spécialized, par exemple) ont des modèles avec semelles adaptables, malheureusement très chères. Shimano fait aussi une paire de chaussure thermo-moulée (300 euros!)